aides financieres

Aides financières à la rénovation : le guide 2018

Vous souhaitez réduire votre consommation d’énergie et vos factures par la même occasion, améliorer la performance énergétique de votre logement ou encore augmenter sa valeur patrimoniale ? Vous allez alors devoir passer par la case travaux. Pour vous conforter dans votre démarche, les collectivités ont mis en place un grand nombre de dispositifs d’aides financières à la rénovation !

Voici un bref aperçu de ce à quoi vous pouvez prétendre avant d’entamer vos démarches. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à télécharger notre guide gratuit.

Couverture guide aides financières à la rénovation 2018

Guide téléchargeable gratuit

Un projet de rénovation ?

Téléchargez notre guide « Aides financières à la rénovation 2018 »

A quelles aides financières à la rénovation avez-vous droit ?

  • Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) : 30% du montant des travaux (dépenses d’équipement et travaux d’amélioration d’énergie) sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Seuls les locataires et propriétaires en résidence principale peuvent en bénéficier. A noter : à partir du 1er juillet 2018, le remplacement des fenêtres ne fera plus partie de la liste des travaux pour les aides financières. En 2019, le CITE sera remplacé par une prime forfaitaire.

 

  • Programme “Habiter Mieux” (ANAH) est une subvention accordée aux propriétaires ou locataires réalisant des travaux dans des logements datant de plus de 15 ans. Pour être éligible à cette aide, les travaux devront concerner l’amélioration de l’efficacité énergétique de votre bien. Les aides de ce type de programme peuvent aller jusqu’à 12 000€ pour le changement de chaudière ou encore des travaux d’isolation. L’ANAH est une aide financière cumulable avec le CITE et l’Éco-Prêt à taux zéro.

 

  • L’Éco-prêt à Taux Zéro est accessible pour le financement de logements ayant comme projet une rénovation sur la performance énergétique. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 30 000€ pour les logements achevés avant le 1er janvier 1990. Tous types de propriétaires, copropriétaires ou bailleurs peuvent bénéficier de cette aide si les travaux consistent à faire une isolation de toiture ou des murs extérieurs, changement de menuiserie, installation d’un système de chauffage, etc.

 

  • Le chèque énergie est une nouvelle aide nationale validée depuis le 1er janvier 2018 permettant de rembourser vos factures d’électricité ou gaz, les achats de combustible fioul, bois, GPL voir encore les travaux éligibles au CITE pour les rénovations énergétiques. Pour bénéficier du chèque énergie, il vous faudra simplement signifier vos factures dans votre déclaration de revenus. Le calcul et le versement sera ensuite géré par les services fiscaux.

 

  • TVA à 5,5% : Pour bénéficier de la réduction de TVA, les travaux de rénovation devront porter sur l’isolation thermique ou l’installation d’équipements pour l’amélioration de la qualité du chauffage. A noter, seuls les logements d’habitations achevés depuis plus de 2 ans sont éligibles à ce dispositif.

Pour découvrir le détails de tous ces dispositifs pour vos travaux de rénovation énergétique, nous vous invitons à télécharger notre guide “Aides financières 2018”Vous trouverez également des informations sur les autres aides comme l’exonération de la taxe foncière, le CEE (Certificat d’Economie d’Energie), le prêt de la CAF, l’Aide à la Caisse de Retraite, le Pacte Énergie Solidarité et la prime coup de pouce Quelle Energie.

Si vous souhaitez avoir des renseignements sur les démarches administratives pour vos projets, nous vous invitons à consulter notre page dédiée.

'